J’avais espéré mettre en ligne la page 4 d’Arthurienne, mais des imprévus domestique et bureaucratique ont bien fichu mes projets en l’air. Pour occuper un peu l’espace, voici la première couverture envisagée pour Baragrin n°3 et laissée inachevée. La composition est pas géniale et les couleurs ne sont pas un triomphe du goût français — je pense que c’est pour ça que j’en suis resté là, avant de repartir sur la double couverture présentée précédemment.

Ici, j’ai juste fotochopé un nouveau sol, dans une nuance plus tolérable, parce que 1/ il n’était pas fini, et 2/ la couleur initiale était immonde. Totalement.

Bon, allez, je retourne chercher ma carte Vitale.

Publicités