Encore une qui aura été difficile à venir, pour des raisons d’emploi du temps, essentiellement. Encore une qui me plaisait nettement plus avant que j’efface le crayon. Mais bon, je ne vais pas savoir encrer proprement du jour au lendemain. Et la nouvelle venue est sortie plus ou moins comme je la voulais, ce qui est un soulagement. Pas facile de dessiner un visage féminin qui soit frappant sans être une bombe ni être laid.

Et les couleurs me satisfont. J’avais hésité entre jaune et rouge, ou bleu et jaune. En choisissant bleu et caramel, j’arrive à mitiger. Je ne saurai jamais choisir.

Le plus frustrant, dans ces pages, c’est que je suis obligé de concentrer les dialogues. Vingt-cinq ans que j’ai l’histoire en tête, les personnages ont beaucoup de choses à dire, et je dois filtrer. Et la prochaine page devrait en raconter un peu plus long.

Au travail…

Publicités