Mais ça va pas, la tête?

Trois posts en trois jours? J’ai pas autre chose à faire?

Si, si. Mais… deux réponses. D’abord, c’est quand on a autre chose à faire qu’on cherche tous les moyens de ne pas le faire. Ensuite, en voyant le vilain dessin d’hier, je me suis demandé comment je ferais les mêmes aujourd’hui. Comme je m’aime bien, j’ai décidé d’assouvir ma curiosité.

Vite fait, donc, avec les habituels soupirs sur l’encrage (mais au pinceau, avec mon nouveau pinceau, ça va un peu mieux, on dirait), et quelques changements: j’ai un peu serré les personnages, parce que j’ai travaillé sur un papier de format plus petit; on ne voit plus la Baragrine — normal; le Martien est désormais rouge, parce que planète rouge, parce que vert, dans l’herbe, c’était pas terrible, et parce que gris, comme les Petits Gris, c’était pas folichon.

Ah, flûte, j’aurais dû mettre trente-cinq. Je me suis laissé fasciner par la séduction du chiffre rond.

Bon, allez, c’est trop tard, ça restera comme ça, je vais faire ma vaisselle, maintenant.

J’ai plus d’excuse.

Publicités