Comme c’est la période de ce genre de choses, une ancienne carte de Noël, au temps où je photographiais mes peintures – d’où le flou plus ou moins artistique du document ci-dessus – que je donnais ensuite à tirer en cartes postales à la boutique de copie du coin. La carte de Noël artisanale, ça n’a pas été toujours une entreprise facile. Et je ne vous parle pas des cartes imprimées en noir et blanc chez l’imprimeur du patelin. J’en ai encore quelques exemplaires, trente ans après!

Publicités